Chantier à Nanteuil en vallée

Présentation

Présentation

Le moulin de Villognon est le plus jeune des chantiers Marpen. Né en 2010 après son achat par l'association, il est également le plus original. D'un côté par le cadre et toute la gestion de l'eau qui nécessite, et par la vie collective qui s'est construit autour de lui. En effet le moulin accueille aussi des sessions participatives pendant les vacances scolaires. De cet élan une seconde association est également née, « ON », qui s'occupe de l'animation et de la dynamique du lieu dans un rayonnement local.

D'un point de vue architectural, le site s'organise en trois espaces, le moulin et une grange mitoyenne en bordure de l'Argentor et une petite maison détachée de l'édifice principal, devant la bordure de la digue. La déviation de l'eau pour la conduire au moulin a crée une langue de terre entre la digue et la rivière.

On estime la première époque de construction du moulin au XVIIe siècle, à la date d'implantation du seigneur de Villognon, Jules Regnaud. La croissance et la modernisation de l'équipement a entraîné au fil des siècles des agrandissements divers : rehaussements et transformations du toit du moulin, construction de la grange mitoyenne avec un four pour la chauffe des noix. Enfin l'aménagement d'une partie habitation datant du XIXe siècle explique l'extension du bâtiment et donc son aspect final.

La petite maison quant à elle subit le même traitement. Elle s'agrandit à mesure que l'activité du moulin se développe. Elle a essentiellement une fonction d'habitation, connaît trois rehaussements de la toiture, et l'aménagement de niches pour les pigeons.

A noter en infrastructure, un lavoir sur les berges de l'Argentor derrière la grange, dont il reste les pierres pour frotter le linge. Un pont composé de jambages monolithes et de grandes dalles permet de traverser le confluent.

D'un point de vue territorial, c'est une extension du terrain de jeux des chantiers, qui arrivent donc aux abords de la Charente limousine. C'est aussi la première fois qu'un chantier fait « des petits » avec la naissance d'une nouvelle association.

Le projet

Le projet de rénovation du moulin est nourri par cette dynamique bénévole. Espace d'expérimentations et d'études, une multitude d'idées se sont suivies, se basant sur l'envie de proposer autre chose qu'un aménagement traditionnel. La volonté est d'avoir un lieu vivant, pouvant accueillir du monde, et garder un espace d'activités pour les bricoleurs et bâtisseurs, amateurs ou professionnels. L’idée est de pouvoir utiliser la force motrice de l’eau dans la production d’énergie.

Ainsi la petite maison, aujourd'hui quasiment reconstruite, garde sa fonction d'habitation, afin de permettre d'accueillir les personnes venues faire du chantier, mais aussi les bénévoles de l'association ON.

L'enjeu est donc pour le moment de reconstruire en préservant toutes les potentialités des bâtiments afin de s'adapter à toutes sortes d'utilisation. Notamment l'ouverture créée sur « l'île » par le mur partiellement effondré de la grande permet un accès aux personnes à mobilité réduite de venir dans cet espace qui pourra être le lieu d'événements en extérieur.

Infos complémentaires sur le site de REMPART
Inscription obligatoire sur le site de REMPART

Où se trouve le chantier?

Qui contacter?

Ségolène MIONI

Animatrice des chantiers internationaux, formation BAFA et stages à thèmes

Tel : 05.45.31.03.17
Port. : 06.25.28.01.67
Fax : 05.45.31.45.80
Courriel : chantiers@clubmarpen.org